mardi 31 janvier 2012

L’esprit rock


“Toutes choses doivent prendre fin. Les ouvrages des mortels ne sont pas immortels et tout ce que nous voyons doit périr un jour” Sénèque
S’il avait su, Sénèque (4 av JC – 65 ap JC), que ses préceptes feraient tant de ravages chez nos rockeurs contemporains ! Parce que si l’âge fatidique des 27 ans semblent si fatal pour ces musiciens, c’est qu’ils ont un mal-être lié, précisément, au caractère éphémère des choses. Pensons à Jim Morrison (allez donc voir, au Père Lachaise le culte rendu sur sa tombe !), Kurt Cobain, Janis Joplin ou plus récemment Emy Winehouse. A les dépeindre comme des révoltés hors norme, on en oublierait presque que ce qui les définit est avant tout un désespoir bien trop profond pour être surmontable.
Loin d’essayer de nous faire comprendre la machine complexe des pensées de ces rockeurs, Vincent Brunner nous propose, avec son merveilleux ouvrage Rock Strips de quoi revoir nos classiques en matière de rock:

Ouvrage collectif où se mêlent bande dessinée et play list pour chaque groupe, ce livre au concept innovant semble dangereux à en lire l’énigmatique préface de Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos :
«  Si vous prenez la responsabilité de lire le présent manuel, vous risquez de ressentir une poussée d’adrénaline telle qu’elle télécommandera votre corps des pieds à la tête au point de vous faire danser, même devant tout le monde » (…) « Vous risquez fortement de vous faire décommander le week end chez tonton pour partir traverser la vallée de la mort au volant d’une vieille Corvette toute défoncée .Même si finalement, vous vous contenterez de traverser l’Ardèche en kart à pédales, vous aurez la sensation d’être un putain de pionnier. »
Après avoir plongé dans cet ouvrage, je peux vous garantir qu’il s’agit réellement d’une aventure : vous regretterez de ne pas avoir à disposition (et tout de suite) tous les cd des Rolling Stones, Nick Cave,  Led Zeppelin ou des Kinks …
Comble du comble, Vincent Brunner a remis ça en septembre dernier avec le deuxième tome de cette pépite : Rock Strips come back

A nouveau, chaque groupe reprend vie sous les dessins et bulles d’experts en la matière (Charles Berbérian, Loustal, Rébéna, Winshluss …) qu’accompagnent les précieux détails de la vie des artistes ainsi que leurs opus incontournables.
Plutôt que de pleurer nos morts, voilà un ouvrage qui vous donnera envie de redonner vie à votre groupe de lycée …
Et pour que certaines choses ne prennent pas fin :
The Kinks, You really got me
Nick Drake, When the day is done

2 commentaires:

  1. Évoquer Sénèque pour parler de Curt Cobain, bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Merci !
    Oui, tout un challenge, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer